RDW

30 ANS FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN

 

FC_30ANS_afis

2014 année anniversaire

mai 2014 – mai 2015

20 octobre 1984 : Cartier inaugure la Fondation Cartier pour l’art contemporain. En pionnier, avec une vision claire et déterminée du mécénat, elle invente une manière unique de croiser tous les domaines de la création, d’ouvrir tous les champs de la curiosité.

En 30 ans d’engagement et de dialogue ininterrompu avec les artistes, avec plus de 100 expositions et 800 œuvres créées à son initiative, la Fondation Cartier affirme un style fait d’audace et de liberté.

En 2014, la Fondation Cartier pour l’art contemporain célèbre 30 ans d’histoires écrites avec les artistes. Durant une année, le bâtiment de Jean Nouvel devient la scène vivante où les œuvres et les artistes se retrouvent pour incarner ce qui fait l’esprit de la Fondation Cartier : la création et la découverte, l’ouverture et la transversalité, la mixité des voix et le dépassement des limites. 

1994 : LA FONDATION CARTIER POUR L’ART CONTEMPORAIN, UN « MONUMENT POUR PARIS ».

En 1994, la Fondation Cartier s’installe à Paris, dans un bâtiment de verre et d’acier commandé à Jean Nouvel. Faire appel à un grand nom de l’architecture contemporaine internationale était alors un geste fort de la part de Cartier. Revendiqué par Jean Nouvel comme son « monument pour Paris », le bâtiment du boulevard Raspail répond à un parti pris audacieux, celui de concevoir un espace muséal ouvert et transparent qui remplace les murs par la possibilité infinie de toujours réinventer le lieu d’exposition. Ce geste radical a souvent inspiré les artistes qui ont répondu de façon d’autant plus puissante à l’esprit des lieux.

2014 : UNE ANNÉE ANNIVERSAIRE POUR 30 ANS DE MÉCÉNAT

A partir du 10 mai 2014, la Fondation Cartier pour l’art contemporain invite le public à partager la célébration de ces 30 ans de mécénat et d’expositions. Pendant un an, la communauté des artistes qui ont fait son histoire revient boulevard Raspail, s’installe dans les espaces et offre au visiteur un moment de présence partagé. Articulée en deux grands volets, cette année exceptionnelle réserve une place essentielle aux œuvres parmi les plus emblématiques qui ont marqué les expositions de la Fondation Cartier depuis sa création et qui en sont les moments clés. De l’avion du designer australien Marc Newson à la monumentale sphère dorée de James Lee Byars, du sous-marin de Panamarenko aux Brise-lames de Raymond Hains, des peintures de Chéri Samba aux carnets de Moebius, de la sculpture In Bed de Ron Mueck à la ville de Bodys Isek Kingelez, les œuvres se répondent et se succèdent, faisant de Mémoires Vives, premier volet de l’année anniversaire, une exposition en mouvement perpétuel qui, de mai à septembre, réservera la surprise de sa progressive métamorphose. Les artistes eux-mêmes ont tenu à être présents pour l’événement, à partager avec le public une prise de parole ou une performance. David Lynch conçoit un théâtre de l’image qui accueille une programmation de films d’artistes et un voyage à travers la mémoire de la Fondation Cartier. Issey Miyake revisite la nuit avec une spectaculaire installation lumineuse déployée dans le jardin et le rez-de-chaussée. De Patti Smith à Jean-Michel Alberola, Alessandro Mendini ou Agnès Varda, les artistes rendent visibles les liens forts et durables tissés par la Fondation Cartier avec chacun, la fidélité et la continuité au fil de ces 30 ans d’histoires. Mémoires Vives raconte une autre histoire de l’art contemporain, qui fait de la dimension humaine et de la relation privilégiée avec les artistes les éléments essentiels d’une programmation. Chaque œuvre, issue de la collection, est ainsi porteuse d’une histoire qui sera partagée avec le public par la voix de conteurs, dépositaires de cette mémoire vivante.

A partir d’octobre 2014, le décor change et la Fondation Cartier pour l’art contemporain se métamorphose sous la direction d’Elizabeth Diller et de Ricardo Scofidio. Les deux architectes connaissent bien le lieu : en 1999, à l’occasion de l’exposition un monde réel, ils mettent en scène une collection de robots dans le vaste espace du rez-de-chaussée, et en 2008, ils reviennent signer l’installation Exit – un environnement cartographique high-tech rendant visibles en temps réel les flux de populations dans le monde – présentée dans Terre Natale,Ailleurs commence ici. Leur vision et leurs projets, mêlant arts visuels et arts de la scène, performance et nouvelles technologies, ébranlent le périmètre de l’architecture et du design. Pour son année anniversaire, la Fondation Cartier pour l’art contemporain leur confie l’orchestration d’un projet ambitieux où la mémoire dialogue avec l’avenir. Privilégiant au quotidien la collaboration avec des artistes de différents domaines, les deux architectes feront de cet événement un espace de rencontre vivant et en perpétuel mouvement.

SUR FONDATION.CARTIER.COM

Pour cette année anniversaire, la Fondation Cartier pour l’art contemporain développe une plateforme digitale ad hoc, accessible depuis son site Internet et sur tous supports. Elle promet de faire découvrir et de diffuser à l’international 30 ans d’art contemporain à travers de nombreux récits inédits et réserve une place centrale aux événements variés qui se tiendront dans le bâtiment de Jean Nouvel et hors les murs. Une programmation en ligne de projets d’artistes spécifiquement conçus pour Internet sera également offerte en exclusivité aux visiteurs du site.

 

Comments

comments

Comments are closed.

Powered by Jasper Roberts - Blog